Définir les structures organisationnelles nécessaires au module SD

Lors d’une nouvelle implémentation SAP, ou à l’occasion d’une extension de périmètre, le premier atelier organisé est fréquemment consacré à définir les structures organisationnelles SD à mettre en place. Cette approche constitue à mon avis une grave erreur dont les conséquences négatives devront être supportées pendant des années. Le choix des structures organisationnelles SD ne peut être effectué qu’après prise en compte de nombreux paramètres, inconnus ou mal connus des participants lors du premier atelier SD d’un projet SAP.

La conséquence de structures organisationnelles SD mal définies est la démultiplication inutile des Domaines commerciaux, un Domaine commercial étant une combinaison Organisation commerciale / Canal de distribution / Secteur d’activité. Le paramétrage SD, effectué pour l’essentiel par Domaine commercial, sera complexifié et les Données de base Client, Article, Conditions de prix, etc démultipliées. Lorsque l’on sait que le bon fonctionnement d’un système SAP est fortement dépendant d’une gestion rigoureuse des Données de base alors que les sociétés utilisatrices répugnent à affecter des ressources à la gestion de ces Données de base. Un des objectifs dans un projet SAP doit être de limiter autant que possible le volume de Données de base à gérer.

Une erreur courante consiste à définir Organisations commerciales et Canaux de distribution en fonction des besoins en reporting du moment. Par son impact sur le Paramétrage et les Données de base, ce choix aura des conséquences désastreuses lorsqu’il sera nécessaire de modifier les axes d’analyse,

Le customizing offre deux possibilités de limiter le volume de données de base relatif aux structures organisationnelles (Définir des Canaux de distribution communs & Définir des Secteurs d’activités communs) mais cela s’avère souvent insuffisant. Il n’est en effet pas possible de définir un Canal de distribution commun pour les Données client mais pas pour les Données articles, ou inversement.

Par conséquent, ma politique personnelle en début de projet est de ne pas aborder les structures organisationnelles SD. Les premiers ateliers se déroulent sur la base d’une Organisation commerciale par Société, combinée à un seul Canal de distribution et un seul Secteur d’activité, si du business inter-sociétés est probable on pourra dès le début du projet prévoir un Canal de distribution interco. Une bonne partie du maquettage qui s’en suit peut s’effectuer dans cet environnement simplifié. Ce sont ensuite uniquement des contraintes techniques incontournables qui contribueront à démultiplier les Domaines commerciaux : nécessité de gérer des données de base client et/ou article différentes pour chaque Canal de distribution, contraintes de paramétrage, autorisations.

Cette approche se base également sur une constatation très simple : il est beaucoup plus facile de dédoubler un Domaine commercial, même tardivement en fin de projet, que de dédoubler 12 Domaines commerciaux sur lesquels s’appuient paramétrages, routines et user-exits.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.