A propos de la documentation SAP

SAP a la réputation (méritée) d’être un logiciel complexe, on pourrait donc raisonnablement supposer que cette densité est tempérée par une documentation exemplaire destinée à en faciliter la mise en œuvre et par conséquent à réduire les coûts d’implémentation et de maintenance pesant sur le client. Ce n’est pas le cas !

Par exemple, pour paramétrer une fonctionnalité un brin complexe on peut être amené à :

  • Suivre le cours de paramétrage correspondant afin de maîtriser le concept, effectuer des exercices pratiques et dans le meilleur des cas bénéficier de quelques astuces de la part du formateur. Pour information, une simple lecture du support de cours ne présente aucun intérêt si elle n’est pas associée à des exercices de paramétrage.
  • Lire la documentation de paramétrage disponible dans l’IMG ou sur le site help.sap.com. Il s’agit le plus souvent de définitions, parfois très sommaires, souvent sans intérêt.
  • Lire les notes de consulting disponibles à l’adresse service.sap.com/support. C’est la source d’information la plus intéressante où il est possible de trouver toutes les étapes du paramétrage de certaines fonctions. Cela malgré une présentation en mode texte un peu vieillotte, ne comportant donc pas d’images d’écrans.
  • Actionner frénétiquement la touche F4 : le paramétrage SAP consistant à cocher, ou décocher, des cases, celles-ci sont parfois assorties d’un message d’aide très utile … mais trop souvent rattachées à un texte sommaire qui n’est d’aucun secours.
  • Interpréter les messages d’erreur plus ou moins explicites rencontrés lors de l’implémentation.
  • Effectuer une recherche dans le wiki SAP … très très pauvre sur SD par exemple. Les consultants SAP ne sont pas partageurs !
  • Passer en debug pour comprendre le fonctionnement du système sans s’appuyer sur la documentation du code trop souvent en allemand.

Cette documentation imparfaite explique quelques unes des spécificités propres à SAP :

  • La difficulté pour un consultant à couvrir son périmètre fonctionnel avec un niveau d’expertise suffisant. L’écart de performance est énorme entre celui qui a déjà implémenté une fonctionnalité et celui qui la découvre.
  • Le recours au re-développement d’une fonction standard, connue ou inconnue des parties prenantes, ce qui permet de faire l’économie de la maîtrise du standard SAP, d’être au plus près du besoin exprimé par le client, le tout au détriment de la fiabilité et de la maintenabilité.

La question qui se pose inévitablement est la suivante : cette sous-documentation fait-elle partie d’une stratégie destinée à limiter l’expertise aux sociétés partenaires ? C’est le bruit qui courrait il y a quelques années, mais je n’en suis pas convaincu. Ce logiciel tentaculaire voit son périmètre étiré de tous côtés par l’évolution du marché IT. Le marketing suit, ou anticipe le marché, et les développeurs SAP suivent à marche forcée les annonces marketing. C’est la routine d’un business moderne. Que devient la documentation dans tout ça ? ce n’est pas un argument de vente, ni un frein à la vente de licences … c’est la cinquième roue de la Mercedes !


4 réflexions au sujet de « A propos de la documentation SAP »

  1. Quatre ans plus tard, une mise à jour s’impose, les wikis sont plus complets aujourd’hui, pour SD/MM c’est ici : ERP Logistics Operations, cela vous fera gagner 15 minutes.
    SCN est également très bien alimenté, avec le meilleur … et le moins bon. L’accès le plus facile se fait encore avec Google en attendant la finalisation de l’implémentation de « SAP Note & Knowledge Base Article Search ».

  2. Bonjour, je fais à la fois du consulting et de la formation. La documentation existe. Il faut juste la mettre à disposition de tous. J’essaye autant que faire se peut de mettre en ligne mes modes opératoires gratuitement. Mais cela nécessite du temps, beaucoup de temps. Tout le monde n’est pas prêt à le faire. Bonne journée. Mickael

  3. Bonjour, Je ne suis pas d’accord. Il existe de nombreux sites qui proposent des manuels, des guides opératoires,… (http://www.sharesap.com, http://www.developpez.net, …). Ils sont plus nombreux en langue anglaise. Mais il faut chercher parfois s’inscrire. Il faudrait les mutualiser. Je l’accorde, ce serait un travail monstrueux. Virginie

  4. Je suis d’accord avec votre analyse
    je forme sur SAP et suis continuellement confronté aux difficultés que vous décrivez.
    Mais, petit à petit, on progresse !! mais quelle énergie dépensée.
    Maintenant, si on positive, on pourrait imaginer un site web d’auto formation avec des webcasts et des exercices ??
    Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.